Germain Sanou : "Tout faire pour être dans le top 3"


La nouvelle recrue du Paris 13 Atletico, Germain Sanou revient sur son parcours et ses ambitions avec le club de la capitale. Interview !

Germain, quels sont tes premiers souvenirs liés au football ?

Ce sont les matches avec les amis au Burkina Faso, où il y a beaucoup de concurrence entre les quartiers. On s'amusait mais il y avait une vraie rivalité ! C'est là que j'ai appris à jouer au foot. 

Tu t'es tout de suite tourné vers le poste de gardien de but ?

Oui, depuis tout petit j'aime être dans les buts, je n'ai fait que ça !

En 2010 tu as intégré le centre de formation de l'AS Saint-Etienne, comment s'est présentée à toi cette opportunité ?  

L'ASSE a un centre de formation au Burkina Faso, où se retrouvent les meilleurs joueurs du pays. J'ai été sélectionné pour rejoindre ce centre, puis Saint-Etienne m'a fait venir en France. 

Qu'est-ce que t'as apporté ton passage chez les Verts ?

J'ai joué avec les U19 Nationaux, la réserve en National 2 et je me suis entraîné quasiment tout le temps avec le groupe professionnel. Cette expérience m'a fait énormément progresser car sans se mentir en Afrique on n'a pas les mêmes spécifiques gardiens qu'en Europe. C'était le monde pro à Saint-Etienne, quand tu t’entraînes avec des joueurs de très haut niveau tu ne peux que progresser... 

Tu as participé à cinq phases finales de Coupe d'Afrique des Nations, tu comptes 28 sélections avec les Étalons, quelles sont tes sensations lorsque tu portes le maillot du Burkina Faso ?

Ca fait toujours plaisir ! Je me rappelle alors que je venais de participer à la Coupe du Monde U17, on m'a appelé pour rejoindre le groupe de la sélection nationale. À l'époque, il y avait Charles Kaboré, Alain Traoré, Bakary Koné ou encore Jonathan Pitroipa. Je n'imaginais pas jouer avec eux, cela a été une très grande fierté, comme à chaque fois que je défends les couleurs de mon pays.

Quel est ton souvenir le plus fort en sélection nationale ?

C'était un match Burkina Faso - République centrafricaine, en phase qualificative pour la CAN 2013. On avait perdu le match aller 1-0, on devait donc gagner au retour par deux buts d'écart. Au bout de 17 minutes de jeu on était mené 1-0 à domicile, il nous fallait alors marquer trois buts ! Je ne sais pas comment on a fait, mais nous sommes parvenus à nous qualifier !

Bertrand Traoré t'a accompagné pour ta signature au Paris 13 Atletico, c'est un ami proche ?

Oui, Bertrand est comme un frère ! Je le connais depuis Bobo-Dioulasso, là où j'ai grandi, depuis ce moment-là on est resté très soudé. On a joué ensemble en sélection. On est très très proche.

Quelles sont tes qualités en tant que gardien ? 

Je pense être un bon gardien, maintenant, je laisse les gens juger mes qualités et mes défauts. 

Quel est ton sentiment après avoir signé au Paris 13 Atletico ?

Je suis très content ! Ca fait un bout de temps que Namori Keita, le directeur technique, souhaite me faire venir. Il m'a bien expliqué le projet du club, il m'a convaincu. Je vais tout faire pour aider le club.

Quelles sont tes ambitions pour la saison prochaine ?

Faire une bonne saison ! Quand il y a des changements, il y a toujours un risque, maintenant s'il y a une place à prendre il ne faut pas hésiter. On va tout faire pour être dans le top 3, mais si on doit jouer le milieu de tableau, on le fera.

Nous suivre sur les réseaux sociaux :

https://www.instagram.com/fcgobelinsparis13/

 

Nos partenaires :

Logo