Les Gobelins renversés par le FC Rouen


Pour son 2ème match au 4ème échelon national, le FC Gobelins Paris XIIIe est passé par toutes les émotions avant de finalement s’incliner contre le FC Rouen, 3 buts à 2.

La forteresse Diochon

Il faut dire que la mission n'était pas simple pour les Vert et Noir qui été opposés à un adversaire invaincu depuis 13 rencontres en championnat (12 victoires et 1 nul) dans sa forteresse de Robert-Diochon. Mais, comme face à Saint-Malo il y a une semaine, tout a mal commencé pour les Parisiens avec un but concédé dès l'entame de match : le gardien Kévin Mokando manque son dribble face à Sahloune ! Bien servi, Sidibé n'avait alors plus qu'à pousser le ballon au fond des filets (7e)... Après avoir fait le dos rond pendant plusieurs minutes, les Gobelins sont bien revenus en fin de première période et Keba Da Silva, d'une frappe puissante à l'entrée de la surface, a remis les deux équipes à égalité (41e). Au retour des vestiaires, Igor Cartaxo, à la réception d'un coup franc botté par Florian Dexet côté droit, venait même donner l'avantage aux Parisiens (47e). 

Le but du break manqué...

Le tournant du match ? La 53ème minute de jeu, lorsque Keba Da Silva manque d'un rien de creuser l'écart : son lob astucieux passant juste à côté des cages adverses... Les hommes de David Giguet ont sans doute laissé passer leur chance à cet instant face à des locaux poussés par plus de 1400 spectateurs. En effet, quelques minutes plus tard, le premier buteur rouennais Sidibé trouve la transversale à 25 mètres des buts sur un coup franc plein axe (59e). C'est finalement N’Chobi qui égalise pour le FCR, à la réception d'un bon centre au second poteau (65e). Et, sur une action similaire conclue par Bassin, les Gobelins se font surprendre à nouveau (77e). Les 6 minutes de temps additionnel n'y pourront rien, les visiteurs rentreront bredouille de Petit-Quevilly.

Une réaction est attendue samedi prochain à Boutroux (18h30), le FC Gobelins Paris XIIIe reçoit le FC Fleury 91 pour un derby qui s'annonce bouillant !

La réaction d'après-match du coach David Giguet :

"Malheureusement, on fait encore une entame de match difficile, nous nous compliquons la tâche en encaissant un but au bout de 7 minutes seulement. S'ensuit une vingtaine de minutes où il a fallu se reprendre et se remettre dans le match. Nous avons une bonne période et une bonne réaction dans le dernier quart d'heure, où nous égalisons à la 41e. Le début de seconde période est lui quasi parfait et confirme nos bonnes intentions de jeu, puisque nous marquons un 2ème but sur coup franc. Nous conservons le score et contrôlons relativement bien le match jusqu'à la 65e minute de jeu et l'égalisation de Rouen à 2 partout. Nos 20 dernières minutes sont malheureusement moins bonnes, avec certainement un coup au moral, un peu de naïveté dans la gestion de certaines situations et moins de performance dans la dualité. Cette période fut en revanche un temps fort de Rouen, qui marque une 3ème fois. Déçu, car lorsque tu réussis à marquer 2 buts à l’extérieur, surtout en ayant été menés au bout de seulement 6 minutes, il est difficile de comprendre et d'accepter d'en prendre 3. Sans chercher d'excuses ou faire la langue de bois, la saison est longue, mais nous devons accélérer notre apprentissage pour ne pas laisser le doute ou tout autre paramètre négatif s'installer."

La feuille de match :

FC Gobelins : Mokando, Badeau, Dexet, Fofana, Cartaxo, Paye puis Keita (86e), Diallo puis Diarra (74e), Moreira (cap.), Bamba puis Do Sacramento (75e)

Remplaçants : Do Sacramento, N’Zeza, Keita, Diarra, Tounkara

Entraîneur : David Giguet

Crédit Photo DBN photographie