AVID GIGUET : "SAVOURER CETTE PREMIÈRE EN NATIONAL 2 À BOUTROUX"


Pour la première fois depuis sa nomination, le coach Giguet se confie sur son arrivée et la saison qui débute ce samedi à domicile face à l'US Saint-Malo (18h30).

Pourquoi avoir accepté le défi des Gobelins ?

"J’ai toujours entendu du bien de ce club. Il est incontestable que depuis quelques années le FC Gobelins Paris XIIIe a pris une place importante dans le paysage du foot francilien, avec pour preuve les évolutions des équipes de jeune et seniors qui sont passées du niveau départemental au national. C’est l’un des bons club formateurs d’Ile-de-France aussi, c’est important."

Vous avez déjà connu le niveau National 2 en tant qu’entraîneur lors de votre passage au Red Star, quelles sont les exigences de cette division ?

"C’est un championnat assez long, il faut donc avoir une certaine rigueur dans le travail, de la cohésion et sur le plan défensif être très solide. La solidité défensive de l’équipe sera l’une des clefs de la saison. Sachant qu’offensivement, on a des atouts, nous sommes plutôt bien armés."

Le club va découvrir le National 2, quelles sont les objectifs de la saison ?

"Dans un premier temps, on va essayer de se situer par rapport aux autres équipes de la poule. On verra ensuite à quoi on peut aspirer. Il faut tenir compte du fait que le club a toujours su s'adapter du niveau départemental auquel il évoluait il y a encore 13 ans au niveau national. C'est grâce au travail des éducateurs, dirigeants qui œuvrent chaque jour dans ce sens. Le club dans sa globalité va découvrir ce championnat, car il n’y a pas que le sportif, mais aussi l’aspect organisationnel. Il y a un fossé entre le National 2 et le National 3 à tous les niveaux. Si nous parvenons à nous installer de manière confortable au classement, ce sera je pense une saison réussie."

Et quels seront les ingrédients pour une première réussie à Boutroux ?

"Il faut vivre le moment présent, le savourer. C’est une première à la maison, c’est une bonne chose. Il ne faut pas se mettre la pression. À l’image de notre dernier match de préparation contre Valenciennes (victoire 1-0), il va falloir mettre de la spontanéité, de la simplicité dans le jeu et de l’envie. Du sérieux et de la rigueur aussi. Les qualités intrinsèques des joueurs devraient nous permettre de vivre notre première de manière positive. Puis, au fil des matches se dégagera une force collective..."

  • 1566473215.jpg
  • 1566020820.jpg
  • 1566051418.jpg
  • 1565690817.jpg